FOLLES DE BLACKS

Queues d'ébène pour salopes blanches
« Folles de Blacks », dû à Pierre Moro, est un film renversant, incendiaire, tant par le casting que par la crudité des situations. Il est, à coup sûr, l'un des plus bandants qu'il m'ait été donné de voir, ces derniers mois. Il tourne autour du thème de l'attrait, sinon de la fascination, qu'exercent les porte-couilles de race noire, sur les « Blanchettes », pour reprendre le vocabulaire des acteurs africains. Le parking d'un supermarché sert de décor à la rencontre fortuite entre deux filles de vingt ans et mèche, passablement désirables, à l'allure provocante (elles sont vêtues de mini jupes qui font valoir l'insolence de leur croupe), et trois « cailleras », d'origine subsaharienne. Au sortir du magasin, Sacha et Emy, les filles en cause, rejoignent leur véhicule. La première a beau tourné la clé de contact, l'allumage ne se produit pas. Par superstition, bien plus que par connaissance de la mécanique, elle en vient à soulever le capot. Sur ces entrefaites, les trois Noirs s'amènent. L'un d'entre eux leur lance: « Alors, les Miss, on peut vous dépanner ? ». Un certain Elvis se penche sur le moteur et remédie en un tournemain à la panne. Faisant mine d'observer la réparation par-dessus son épaule, l'un des Africains love son bas-ventre contre le cul de Sacha, à la manière des redoutables harceleurs du métro. Loin de s'en offusquer, la jeune fille se retourne et lui lance un coup d'oeil de connivence, tout en souriant. Afin de remercier Elvis de les avoir tiré d'affaire, elle lui tend un billet. L'homme le refuse. Les deux filles s'éloignent de quelques pas et tiennent un conciliabule. « Tu les trouves pas mignons, ces Blackos. --- Oh! Si, vachement. Si on se les essayait! ». Les « Blanchettes » entraînent les Noirs à la lisière d'une forêt. Sacha avale la pine d'Elvis pendant qu'Emy accorde ses faveurs aux deux autres. L'un des inconnus lui lance : « Salope! Ca branle bien, les Blanches ». Baisée en con, Sacha exhale: « Ah, c'est bon une bite de Noir ». On le voit, les allusions raciales sont légion. Les deux amies se font mettre en con, puis en cul. Pour réussie que soit la première scène, elle le cède en intensité et en perversion à la seconde. Amy et Sacha conduisent leurs fouteurs de rencontre au domicile d'une certaine Rita (alias Lucie Laurent). Blonde aux yeux bleus, très jolie, je la savais nymphomane pour l'avoir découverte avec éblouissement dans La TV de Papy salaud. Elle mêle ses lèvres à celles des lascars, se frotte contre eux, à la manière d'une chatte en chaleur, puis les suce tour à tour. Elle va jusqu'à fouiller de la langue le trou culier de l'un d'eux. « C'est bon un cul de Black, c'est bon ! ». Son plaisir est porté à l'incandescence sous l'effet d'une triple pénétration !

Genre : Hétéro
Mise en scène : Adrien S. (les carnets)
Critères physiques : Black homme
Studio : IMAMEDIA
Collection :

Durée : 0 min

Plus de détails

697165

12,04 €

 
<object style="width:320px;height:260px"><param name="movie" value="http://www.achat-dvd-x.com/flvplayer.swf?file=https://www.imamedia.fr/ba/697165.flv" /><param name="width" value="320" /><param name="height" value="260" /><param name="displaywidth" value="320" /><param name="displayheight" value="240" /><param name="allowfullscreen" value="true" /> </object>
    Toutes les nouveautes DVDTous les DVD en promotions et reductionTous les DVD à moins de 7 euros!



    Newsletter





     





    Sex-shop lingerie et sex-toys

    Hétéro
    vps